19/08/2009

Echinus, un WM, simplement.

hérissonSur le marché des WM, il est parfois compliqué de s’y retrouver, et il arrive que certains d’entre eux restent injustement cachés. Le WM dont je vais vous parler aujourd’hui s’appelle Echinus, et je l’ai découvert tout à fait par hasard, suite à une faute de frappe.

Au premier test, je me suis demandé si le WM s’était bien lancé. Et pour cause: rien n’apparaissait à l’écran. Un clic droit sur le «bureau» m’a cependant affiché xterm, me permettant alors d’utiliser mon pc et de lire documentation et site web du projet.

De fil en aiguille, et avec mes quelques personnalisations détaillées plus loin, je suis devenu fan de ce petit WM qui n’attire pas autant qu’il devrait la lumière des projeteurs.

Au fil de cet article, vous (re-)découvrirez ce qu’est un WM (gestionnaire de fenêtre, en français), avant de vous pencher plus précisément sur Echinus.

Un WM, qu’est-ce que c’est?

Les WM, gestionnaires de fenêtres, sont ces logiciels qui sont chargés de l’affichage et du placement des fenêtres, nous informe Wikipédia.

Cette définition devrait vous éclairer sur leur fonction, mais surtout sur leur omniprésence. Pour la plupart des utilisateurs, dès qu’il y a des fenêtres, il y a un gestionnaire de fenêtres qui se cache derrière. C’est lui qui choisit où se place la fenêtre, la taille qu’elle a, si elle doit être maximisée, minimisée, si elle doit avoir une barre de titre, etc…

Concrètement, que fait-il?

Un WM peut gérer les barres de titres, les bureaux virtuels, les fonds d’écran, les raccourcis claviers, le déplacement, le redimensionnement, l’icônification des fenêtres, les effets 3d, et bien d’autres choses.

Des exemples de WM

Gnome n'est en fait qu'un «gestionnaire» pour Metacity

Gnome n'est en fait qu'un «gestionnaire» pour Metacity

Les WM les plus fréquents, intégrés à la plupart des grosses distributions, sont Metacity, Compiz-Fusion, Kwin, Openbox, Xfwm4.

Cependant, pas mal d’autres WM, malgré qu’ils ne sont pas intégrés de base dans ces méga-distributions, disposent de leur public et d’une communauté plus ou moins active. Ces WM ont traversé les âges. Je parle de fvwm2, Icewm, Fluxbox, awesome, dwm (dont nous reparleront), et bien d’autres encore.

Voyons maintenant comment classer ces différents WM.

Classification des WM

Il est possible de classer les différents WM selon plusieurs critères. Parmi ceux-ci, l’âge, la licence, le système d’exploitation, l’activité, la taille de la communauté et l’origine sont des critères certes intéressants, mais ils permettent de classifier n’importe quels logiciels.

Nous préfèrerons ici une classification propre aux WM: d’une part, les Floating Window Manager, et d’autre part les Tiling Window Manager.

La technique du Floating

Echinus en mode Floating

Echinus en mode Floating

Dans un Floating Window Manager, une fenêtre est dite flottante. C’est à dire qu’elle se déplace où vous le voulez sur l’écran, elle prend la place qu’elle désire, et les fenêtres peuvent se superposer.

La technique du Tiling

Les Tiling Window Managers fonctionnent tout à fait différemment. Une nouvelle fenêtre créée changera la taille de toutes les autres fenêtres, afin que toutes les fenêtres soient visibles en même temps, et occupent tout l’espace disponible à l’écran.

Mon Echinus en mode Tiling

Mon Echinus en mode Tiling


À noter que la méthode du tiling n’est pas incompatible avec la notion de bureaux virtuels.

En pratique: les WM mixtes

La technique du tiling peut sembler la meilleure, mais n’est pas adaptée à de nombreux cas.

Par exemple, le logiciel Gimp, qui est constitué de plusieurs fenêtres, la messagerie instantannée, la bureautique, le visionnage de vidéos demandent des fenêtres flottantes, avec leur propre placement et leur propre taille.

Pour cela, la plupart des Tiling Window manager sont mixtes: ils permettent d’avoir certaines fenêtres toujours flottantes, et même certains bureaux virtuels où toutes les fenêtres seront flottantes. Il s’agit de l’immense majorité des gestionnaires de fenêtres en tiling.

Echinus organise les terminaux du fond en Tiling, mais permet la superposition d'une fenêtre en Floating par dessus

Echinus organise les terminaux du fond en Tiling, mais permet la superposition d'une fenêtre en Floating par dessus


Approchons maintenant un de ces fameux gestionnaires de fenêtres mixte: Echinus.

  1. anonymous
    | #1

    >du standard EWMH, de la W3C,
    EWMH is not from W3C, it’s from freedesktop.org. Or what does this mean?

  2. roidelapluie
    | #2

    Corrected, thanks

  3. | #3

    Oops, sorry.
    I was supposed to check the article for those errors, red it 4 times… and don’t know how we managed to miss that 😀

  4. | #4

    Haha si on commence à commenter en anglais, où va Geekfault? 😀

  5. Gateau
    | #5

    Moi je sais…

  6. | #6

    D.. ? 😀

  7. | #7

    Bonjour, j’ai trouvé votre site très intéressant via Google et je tenais à vous le dire.

  8. | #8

    Eh bien merci, de la part de tous les rédacteurs 😉

  1. Pas encore de trackbacks