Archive

Archives pour la catégorie ‘Non classé’
11/05/2016

uMatrix le firewall pour navigateur

Geekfault sur uMatrix
C’est la mode en ce moment de parler de bloqueur de pub et de bloqueur de bloqueur de pub.
Tout le monde a sa collection d’extensions pour protéger sa vie privée : privacy badger, disconnect, ghostery, adblock, adblock plus, ublock, noscript, cookie monster.
Protéger sa vie privée c’est bien mais installer quinze addons pour ça c’est un peu chiant. Et si l’un de vos site favoris se met à déconner à cause de l’une de vos extension ? Vous allez devoir les tester une par une pour trouver qui fait un peu trop de zèle…
Finalement un seul addon pourrait remplacer tout ce beau monde.

29/10/2013

Configurer Postfix en tant que serveur de mail secondaire

Introduction

Les lecteurs de cet article sont supposés avoir des bases dans la configuration d’un serveur SMTP (ici, Postfix), au moins en tant que serveur de courrier primaire, ainsi que sur sur l’écriture d’une zone DNS. Cet article ne couvre pas la mise en place d’un partage de charge (load-balancing) de serveurs SMTP, mais la mise en place d’un serveur secondaire en cas d’indisponibilité du serveur primaire.

De la même manière qu’avec le courrier classique, un mail ne doit pas être perdu. Quand un facteur veut déposer du courrier dans une boîte aux lettres, et qu’il ne peut pas le faire (portail fermé, boîte aux lettres pleine, ou pour d’autres raisons), dans la plupart des cas il essaiera une autre fois puis renverra le courrier à l’expéditeur, si l’adresse y est indiquée.

Un serveur SMTP fonctionne globalement de la même manière. Si un mail ne peut pas être livré, le serveur d’origine du mail retentera plusieurs fois, et abandonnera au bout d’un certain nombre d’essais, ou d’un certain temps, selon les configurations.

09/04/2010

Maildir mbox – La migration

Traditionellement, les serveurs UNIX utilisent mbox pour stocker les mails. Pour mbox, chaque dossier de votre boîte mail (Reçu, Envoyés, Archive, Corbeille, etc) est representé par un fichier, ou tout les mails sont enregistrés à la suite, séparés par une ligne vide.

Ce format, très simple à utiliser, pose de nombreux problèmes. Premièrement, on ne peut pas faire d’accès parallèles, même sur des mails différents, puisque le fichier est le même (problème de verrou). Deuxièment, les serveurs POP/IMAP (comme Dovecot) ont souvent un support limité de mbox. Dovecot est obligé de placer un mail “interne” dans la boîte, pour garder l’arborescence et l’organisation des dossiers. Courier ne supporte pas mbox.

L’avantage principal de mbox, c’est le fait qu’il soit très répandu. Il est supporté par tout les MUA (mailutils/mail, bsd-mailx, mutt, emacs, Kmail, thunderbird, evolution). Mais les problèmes récurrents qu’il pose ont poussé le principal développeur de qmail a créer un nouveau format : Maildir.

09/03/2010

OpenVZ : virtualisation légère, performante et amusante

OpenVZ est un système de virtualisation particulier. Il permet de faire tourner de multiples machines virtuelles partageant un seul kernel patché spécialement pour l’occasion. Cette techniques est donc limités à des machines (hôte ou invité) tournant sous linux. En contrepartie les performances sont particulièrement élevés. Il est également très aisé de modifier les particularités physiques des machines virtuelles sans les redémarrer. Cette technique est souvent employée chez les hébergeurs pour les offres « VPS ».

En pratique, c’est utile à des fins de sécurité. On essaie de mettre un seul serveur par VPS (serveur web sur un VPS, MySQL sur un autre, mail encore sur un autre …). Si l’un des serveurs possède une faille de sécurité, les autres serveurs ne pourront alors pas être impactés. Il y a également la facilité à backuper une machine virtuelle et donc au besoin de la dupliquer ou la déplacer. Cependant, on ne peut pas faire de migration à chaud comme certains de ses concurrents.

La création d’une machine ne prend guère plus d’une minute sur une machine correcte, ce qui permet de s’en servir comme d’un moyen de tester des logiciels sans encombrer votre distro. Qui plus est, le lancement d’une machine est quasi instantané, ce qui peut parfois sauver des manchots…