Archive

Articles taggués ‘Linux’
08/05/2012

Comment faire un Initram minimal avec mode rescue

Aujourd’hui Geekfault vous propose d’apprendre à construire vous même votre initram, comme un grand.
On ne parlera pas de splash ou autre eyecandy pour newbies, juste de choses utiles pour nous autres les geeks.
Et on vous expliquera surtout comment ça marche, afin que vous puissiez devenir un Guru de la fabrication d’initram.

14/10/2011

Lancer votre dual-booting Windows dans une VirtualBox

Mes études me forcent à utiliser des logiciels disponibles uniquement sous Microsoft Windows. Sur ma nouvelle machine j’ai donc décidé de laisser le Windows en dual-boot. Mais je souhaite aussi pouvoir le lancer virtualisé dans mon environnement Linux !

Avec un peu d’astuce c’est tout à fait possible, grâce au mode d’accès disque “raw”. Voici comment j’ai réussi à lancer mon Windows physique à l’intérieur d’une VirtualBox.

09/04/2010

Filtrer ses mails ! Un cauchemar !

Le but de ce howto est de vous présenter ma façon de filtrer mes mails de tous mes comptes pop/imap, afin de les centraliser dans une même interface.
Afin de filtrer les mails qui arrivent nous allons utiliser “sieve” un merveilleux ajout disponible dans le packet dovecot, qui permet de filtrer les messages directement AVANT qu’ils arrivent dans la casserole IMAP.

09/04/2010

Maildir mbox – La migration

Traditionellement, les serveurs UNIX utilisent mbox pour stocker les mails. Pour mbox, chaque dossier de votre boîte mail (Reçu, Envoyés, Archive, Corbeille, etc) est representé par un fichier, ou tout les mails sont enregistrés à la suite, séparés par une ligne vide.

Ce format, très simple à utiliser, pose de nombreux problèmes. Premièrement, on ne peut pas faire d’accès parallèles, même sur des mails différents, puisque le fichier est le même (problème de verrou). Deuxièment, les serveurs POP/IMAP (comme Dovecot) ont souvent un support limité de mbox. Dovecot est obligé de placer un mail “interne” dans la boîte, pour garder l’arborescence et l’organisation des dossiers. Courier ne supporte pas mbox.

L’avantage principal de mbox, c’est le fait qu’il soit très répandu. Il est supporté par tout les MUA (mailutils/mail, bsd-mailx, mutt, emacs, Kmail, thunderbird, evolution). Mais les problèmes récurrents qu’il pose ont poussé le principal développeur de qmail a créer un nouveau format : Maildir.

09/03/2010

OpenVZ : virtualisation légère, performante et amusante

OpenVZ est un système de virtualisation particulier. Il permet de faire tourner de multiples machines virtuelles partageant un seul kernel patché spécialement pour l’occasion. Cette techniques est donc limités à des machines (hôte ou invité) tournant sous linux. En contrepartie les performances sont particulièrement élevés. Il est également très aisé de modifier les particularités physiques des machines virtuelles sans les redémarrer. Cette technique est souvent employée chez les hébergeurs pour les offres « VPS ».

En pratique, c’est utile à des fins de sécurité. On essaie de mettre un seul serveur par VPS (serveur web sur un VPS, MySQL sur un autre, mail encore sur un autre …). Si l’un des serveurs possède une faille de sécurité, les autres serveurs ne pourront alors pas être impactés. Il y a également la facilité à backuper une machine virtuelle et donc au besoin de la dupliquer ou la déplacer. Cependant, on ne peut pas faire de migration à chaud comme certains de ses concurrents.

La création d’une machine ne prend guère plus d’une minute sur une machine correcte, ce qui permet de s’en servir comme d’un moyen de tester des logiciels sans encombrer votre distro. Qui plus est, le lancement d’une machine est quasi instantané, ce qui peut parfois sauver des manchots…

01/03/2010

nginx et python – le perfect setup

Python est devenu assez à la mode, pour le développement web, ces dernières années avec l’arrivée de frameworks web comme Django, Pylons et web.py. On le voit souvent utilisé sur apache2, avec mod_python, ou sur des serveurs Python dediés à ça (CherryPy, etc)

Je cherche depuis longtemps un moyen de faire du Python sur HTTP. J’ai mis pas mal de temps mais je pense avoir trouvé une configuration sympa.

Je vous propose ici d’essayer nginx, un serveur HTTP (entre autres), très performant et  beaucoup plus léger/rapide que apache2. Il est très efficace pour faire du reverse-proxy (c’est à dire être utilisé en frontal/load-balancer devant un serveur HTTP, et lui transmettre les requêtes en faisant du cache et le cas échéant du load-balancing).