Geekfault » Redshift, ne vous abimez plus les yeux la nuit
30/06/2010

Redshift, ne vous abimez plus les yeux la nuit

Icone de redshift Ne vous est-il jamais arrivé de passer des nuits ou des soirées devant votre pc? C’est une question rhétorique, bien sûr! Je vais vous présenter un logiciel libre qui pourrait améliorer sensiblement votre expérience nocturne.

Ce logiciel s’appelle Redshift.
Comme l’indique son site officiel, Redshift ajuste la température des couleurs de votre écran en fonction de votre environnement, et plus précisément de la position du soleil. Ce qui permettra d’avoir un écran blanc en journée, un écran orangé en soirée et un écran rougeâtre en pleine nuit. L’idéal étant que votre écran aie la même chaleur que la lampe de votre cave^Wchambre.

Paint it red

Si vous vous demandez à quoi diable peut bien servir d’avoir un écran rougeâtre dans l’obscurité, sachez que dans de nombreux domaines, y compris l’aéronautique, les instruments sont faits de façon à être rétro-éclairés dans une teinte rouge la nuit.
En effet, cette couleur, dans le bas de notre spectre visible est moins agressive à l’œil dans un environnement sombre.

De plus, non seulement l’éclat pâle de votre écran dans l’obscurité peut vous fatiguer la vue, mais des études ont démontré qu’il tenait éveillé, et provoquais des difficultés à trouver le sommeil.

Pour vos yeux, et pour votre productivité, aimez le rouge !

Utilisation

Afin de commencer à l’utiliser, entrez dans une console:

$ redshift -l 48.8:2.32

48.8:2.32 représente vos coordonnées (latitude et longitude). Si vous utilisez gnome, redshift pourra trouver votre position si vous l’avez encodée dans l’applet horloge. Il est également possible de passer une option -t afin e définir les différentes températures (jour:nuit). Exemple:

$ redshift -l 48.8:2.32 -t 5500:4500

Enfin, sachez qu’en envoyant le signal USR1 à redshift, on le désactive et réactive temporairement.

$ killall -USR1 redshift

Je vous renvoie à vos tests et au site officiel afin de découvrir d’autres options et des explications plus poussées.

installation

Redshift est packagé dans les principales distributions, pour l’installer sous ubuntu :

$ sudo add-apt-repository ppa:jonls/redshift-ppa
$ sudo apt-get update && sudo apt-get install redshift

sous gentoo :

# emerge x11-misc/redshift

sous exherbo :

# cave resolve -x repository/roidelapluie
# cave resolve -x x11-apps/redshift

Il peut être utilisé avec son interface iconifiée gtk minimaliste en apposant le préfixe “gtk-” à la commande redshift :

$ gtk-redshift -l 48.8:2.32 -t 5500:4500
  1. | #1

    Un must have !

    Je suis vraiment fan.

    Et si vous croyez que ça ne sert à rien et que ça ne fait pas tant de différence que ça, utilisez l’obscurité pendant 10 minutes et désactivez le ensuite. Même avec le dégradé très progressif, vous sentirez vos yeux saigner :’)

    C’est à se demander comment j’ai pu faire avant.

  2. Clind
    | #2

    Tout bonnement génial !

    j’ai hâte de tester ça en condition ce soir.

  3. | #3

    Tu peux le tester le jour aussi. chez moi même en plein jour, c’est beaucoup plus reposant

    Après, cet écran n’est pas calibré ni rien, mais je pense que quand on ne regarde pas un film, ni de l’infographie, c’est pas mauvais de toujours l’avoir activé.

    (dans le même genre : lire un livre avec des lunettes de soleil. Ça a l’air stupide, mais j’ai entendu plusieurs oculistes le conseiller pour “briser l’éclat blanc des pages, qui peut être assez agressif,surtout à la longue”, je pense qu’il en est de même pour la lecture sur ordinateur 😉 )

  4. Barul
    | #4

    Je viens de le tester, je n’ai pas vu de différence du tout, ça doit se voir beaucoup plus dans l’obscurité je pense.

  5. | #5

    Vivement ce week-end que j’installe, que je teste et qu’enfin grâce à ton billet je n’aie plus de mal à m’endormir après une soirée PC.
    Merci.

  6. morgenstern
    | #6

    Et moi qui cherchais une solution pour éviter de trop diminuer le rétroéclairage la nuit (ou dans le noir en cette époque de grande chaleure 😉 ), ce soft est tout simplement génial!

  7. | #7

    « En effet, cette couleur, dans le bas de notre spectre visible contiens une énergie relative faible par rapport aux autres couleurs et est moins agressive à l’œil dans un environnement sombre. »

    Sans vouloir être méchante, cette phrase est une contre-vérité biologique du même accabit que la phrénologie.

    Il est de fait qu’UN SEUL photon rouge transporte moins d’énergie qu’un seul photon bleu, mais la vérité scientifique s’arrête là. De la lumière rouge peut être produite avec n’importe quelle intensité, et il en est de même de la lumière bleue ; qui est le plus « agressif à l’œil » entre un laser rouge de plusieurs watts (de quoi découpler du métal sur plusieurs centimètres d’épaisseur) et une veilleuse bleue ?

    C’est dommage de réduire la psycho-optique à une bête notion de physique fondamentale qui n’a en plus pas grand chose à voir avec la question, ça nuit à la crédibilité de l’article qui est probablement très bien par ailleurs (même si j’aimerais bien voir le contrôle avec des placebo).

  8. | #8

    @Natacha « Sans vouloir être méchante, cette phrase est une contre-vérité biologique du même accabit que la phrénologie. »

    Corrigé.

  9. | #9

    Pouah ça rend mon écran tout rose en plein jour! bug bug!

    Enfin c’est classe pour l’effet sous-marin sinon, on imagine les ping de sonar la nuit.

  10. Kasi
    | #10

    J’avoue que l’effet rose-rouge fatigue moins les yeux, mais ça dégrade pas mal le reste des couleurs (ce qui est logique), dommage qu’on ne puisse pas facilement le suspendre temporairement si l’on a besoin de voir quelque chose avec les vraies couleurs.

  11. kleim
    | #11

    Kasi :
    dommage qu’on ne puisse pas facilement le suspendre temporairement si l’on a besoin de voir quelque chose avec les vraies couleurs.

    Si tu prends la version “Gtk”, tu as l’icône de Redshift (ampoule rouge) dans la zone de notification. En faisant un clic gauche dessus tu peux facilement activer/désactiver Redshift.

  12. Kasi
    | #12

    @kleim
    Effectivement merci, j’avais loupé l’info dans le post :).

  13. gourgou
    | #13

    N’importe quoi, cette idée !

    Je ne reprends pas les propos de Natacha qui disent déjà l’essentiel sur l’idée de base. Qu’un rouge nécessite moins d’énergie pour nous apparaître aussi intense qu’un bleu, oui, c’est connu. De là à en déduire que le rouge fatigue moins les yeux, c’est de la très grande non sequitur.

    Pour ce qui est de l’aéronautique et de ses copines, il faudra plutôt aller chercher l’explication de l’utilisation de rétro-éclairages rouges dans la question du coût énergétique moindre. Certainement pas du côté du confort de l’utilisateur !

    « Redshift ajuste la température des couleurs de votre écran »

    Attendez, y a des gens qui sont assez bêtes pour connaître la notion de température des couleurs d’un écran et s’imaginer qu’un pauvre logiciel peut avoir une influence dessus ?? En VGA, en tout cas, ça n’a jamais existé.

    Le soft agit sur le gamma, qui n’est jamais qu’un paramètre logiciel de rendu et ne garanti en rien l’effet à l’écran. Le principe de base du réglage du gamma est justement de permettre une adaptation du rendu à la façon dont l’écran restitue les couleurs, pas l’inverse !

    « en fonction de votre environnement, et plus précisément de la position du soleil »

    Ah ouais ? Le soft sait ce qui se passe autour de moi ? Il a des yeux pour savoir quelles lumières j’allume ou pas ? Il a un simulateur d’orbitologie intégrée, pour le soleil ? Est-ce qu’il s’assure au moins que l’ordi sur lequel il tourne est à l’heure ?? Des nèfles, tout ça !

    « De plus, non seulement l’éclat pâle de votre écran dans l’obscurité peut vous fatiguer la vue, mais des études ont démontré qu’il tenait éveillé, et provoquais des difficultés à trouver le sommeil. »

    Attends voir, faudrait savoir… devant ton écran en pleine nuit, tu veux bosser ou dormir, toi ? Les deux à la fois ?

    Le mec qui veut dormir tranquille choisira l’une des propositions suivantes, par ordre décroissant d’efficacité :
    1. pas d’ordi dans la piaule
    2. ne pas laisser l’ordi tourner la nuit
    3. éteindre l’écran (ou autre soluce à base d’acpi)
    4. (pour les acharnés) utiliser un moniteur CRT
    5. à ce stade y a plus que la Poudre Verte©

    Bref, pour être gêné par la lumière d’un écran quand on veut dormir, faut le faire exprès.

    « Pour vos yeux, et pour votre productivité, aimez le rouge ! »

    Le mec qui a écrit cette phrase, il a déjà bossé ? Non, je parle pas de ses 3 exos de maths à faire dans la semaine à l’époque du collège (et je n’irai pas vérifier qui est l’auteur : je m’en fous, c’est le web 2.0 ici môssieu, donc je critique sans vergogne). Si tu veux assurer une productivité correcte, le premier truc que tu fais, c’est dormir la nuit et bosser le jour, l’inversion des cycles nictéméraires* entrainant (entre autres choses) des pertes de concentration flagrantes.

    (*) C’est pas comme ça que ça s’écrit, mais un toubib arrogant a fait son malin devant moi un jour en employant ce mot de mes fesses. Alors, par pure vengeance, je vous casse à mon tour les parties en l’employant.

    Le truc à faire, si vous voulez pas avoir des yeux de lapin mixomatosé après une nuit devant l’ordi, c’est d’adopter une écriture claire (mais pas trop) sur fond sombre. Tous mes terms sont en -fg grey -bg black depuis plus de 10 ans, et pas besoin d’un soft spécial pour ça. Pour le net, je vous l’accorde, cette solution est généralement merdique, donc j’utilise du noir sur fond gris.

    Le principe de base étant similaire à l’idée derrière le soft proposé ici : moins l’écran émet d’énergie, moins on en prend dans les yeux, moins ils fatiguent.

    Et pis sans déc : arrêtez de croire toutes les niaiseries qu’on peut vous raconter ! Parce que bonjour la quantité de conneries qu’on peut nous faire bouffer au nom de l’ergonomie… (J’en sais quelque chose, pour avoir utilisé moi-même un “natural keyboard” de minimou pendant des années, jusqu’à ce que je me rende compte que toutes les « bonnes idées » du produit étaient en fait complètement débiles.)

    Koolfy: les lunettes de soleil pour les bouquins… t’es sûr que c’est pas plutôt des ocultistes qui t’en ont parlé ? Le principe de l’encre noire sur page blanche, c’est précisément de faire ressortir le texte par contraste (l’opposé, blanc sur fond noir, étant beaucoup moins efficace). En mettant des lunettes de soleil, tu atténues ce contraste, et donc tu fatigues plus tes yeux car les lettres se détachent moins bien.

    Et dernière chose : le paquet redshift sous gentoo existe depuis moins de 10 jours.

  14. | #14

    euh c’est quoi ce FUD pur là ?

    ” Tous mes terms sont en -fg grey -bg black depuis plus de 10 ans, et pas besoin d’un soft spécial pour ça”
    bah c’est cool écoute, tout le monde n’est pas dans ce cas, et pour internet ça peut être une très bonne solution…

    “Et dernière chose : le paquet redshift sous gentoo existe depuis moins de 10 jours.”
    ok, et ?

    Personellement oui le rouge me fatigue moins les yeux, et je ne pense pas que ce soit un effet placebo. Rien qu’en astronomie, toutes nos lampes de poches, le rétro-éclairage d’un téléscope, les interfaces des logiciels de navigation stellaire, que du rouge.

    “« en fonction de votre environnement, et plus précisément de la position du soleil »
    Ah ouais ? Le soft sait ce qui se passe autour de moi ? Il a des yeux pour savoir quelles lumières j’allume ou pas ? Il a un simulateur d’orbitologie intégrée, pour le soleil ?”

    Non. Mais à partir des coordonnées (latitude/longitude, données en argument), on peut déterminer la position du soleil dans le ciel, donc la constante solaire et tout ce qui s’ensuit…

    “Est-ce qu’il s’assure au moins que l’ordi sur lequel il tourne est à l’heure ?? Des nèfles, tout ça !”

    Euh, t’es sérieux là ?

    Après, moi je dis rien sur l’efficacité médicale/scientifique d’un tel produit, parce que j’en sais rien et que je parle pas quand je sais pas (en général). Mais ton gros truc poilu là, ben il est juste objectivement moche.

  15. | #15

    Suis pas super convaincu en utilisant 10 minutes. Peut-être en le laissant plus longtemps…

  16. | #16

    La quantité de luminosité dans ta gueule est le principal problème que tu rencontres dans une pièce mal éclairée, quand tu utilises des écrans rétro-éclairés (comme ceux de nos ordinateurs.)

    Atténuer cette luminosité pour réduire l’écart entre la lumière ambiante à laquelle tes yeux se règlent et la luminosité de la source lumineuse que tu vas fixer régulièrement et à laquelle tes yeux devront réagir “violemment” n’a rien d’un effet placebo, il est sensible en utilisant redshift pendant 10 minutes dans une pièce sombre, en le désactivant et en sentant distinctement:
    1) la douleux vive que tu ressens
    2) la contraction réflexe et permanente des muscles entourant tes yeux (comme quand tu essaies te lire un texte trop petit, ou un détail trop éloigné).
    3) le déssèchement oculaire qui est causé par la tétanisation de ces derniers, réduisant la fréquence des “clignages d’yeux” (problème renctontré y’a 2 ans quand un bug bloquait la luminosité de mon laptop, problème qui m’a suivi pendant 3 mois et qui a disparu quand j’ai pensé à faire le lien entre les deux.)

    Je pense qu’il y a un moment où quand on se prend un coup de marteau dans le tibia, on peut affirmer que la douleur qui en suit n’est pas un effet placebo. Ces sensations sont assez claires, persistantes, réplicables pour être fiables.

    La question du someil n’impliquait pas que tu essaies de dormir devant l’écran allumé, si tu avais pris la peine de te renseigner ou d’y réfléchir un instant tu aurais compris que c’est l’exposition prolongée à cette lumière vive directe dans un mileu obscur qui déclecherait la sécrétion de substances par le cerveau le gardant en état de nervosité/excitation légère, suffisante pour t’empêcher de trouver le sommeil pendant plusieurs dizaines de minutes, voir plus d’une heure après avoir éteint l’ordinateur et de s’être plongé dans son lit, dans le silence et le noir absolu.
    L’idée était précisément que lorsque tu doive terminer une tâche à une heure tardive par obligation, tu puisse passer rapidement de ton ordinateur à un état de someil, et donc optimiser le temps de sommeil total et le nombre de cycles lors de cette nuit, plutot que de se retourner dans son lit pendant 1h30, et accumuler à la fois l’heure tardive du coucher et un délai supplémentaire hormonal induit par l’écran. On est d’accord sur le fait que la productivité est fonction de la qualité du someil.

    Pour ce qui est de la raison du rétroéclairage des instruments de bord, je suis absolument persuadé que c’est pour éviter des lumières vives, éblouissant les pilotes et réduisant leur vision nocturne (qui est vitale, s’il est nécessaire de le rappeler).
    S’il s’agissait uniquement d’une question d’économie d’énergie, il suffirait d’utiliser un blanc moins intense, utiliser un rouge permet, à intensité électrique égale, de moins éblouir le pilote.

    Le témoignage de Pistache à propos des intruments d’astronomie confirme mes affirmations, il me semble évident qu’il y a ici un lien entre l’omniprésence du rouge dans ces instruments, et l’importance notoire de la sensibilité des batonets lors de l’observation astronomique ou le vol de nuit..

    Les pages blanches d’un livre renvoient énormément de luminosité, en plein jour ou sous une lampe vive cette luminosité peur “flooder” tes yeux et augmenter la persistance oculaire de cette image d’un bloc lumineux, réduisant forcement ta capacité à distinguer des différences de contrastes constitués de lignes d’un demi millimètre de large, imprimés en police 8. C’est dans ce sens que je comprends le conseil de ces oculistes.

    Le logiciel ignore ta luminosité ambiante, c’est à ça que sert la possibilité de régler soi-même l’intervale de chaleur de ton image.
    Et comme Pistache le dit, les coordonnées suffisent à calculer l’élévation du soleil en ta position, et donc avoir une estimation suffisante de la vitesse à laquelle effectuer le dégradé, et quand le déclencher.

    Pour ce qui est du baratin ergonomique, je suis le premier à le connaitre, dois-je te rappeller, ou t’apprendre que j’ai pris la peine d’analyser le clavier TypeMatrix ( http://geekfault.org/2009/05/16/review-clavier-typematrix-ez-reach-2030/ ), en lisant cet article, as tu l’impression que je prends l’ergonomie à la légère ?

    Et pour finir, la métonymie “modifie la chaleur de votre écran” pour dire “applique une altération du rendu dans le signal que X envoie à l’écran” a été utilisée pour garder un ton “grand public” dans l’article.

    @gourgou Maintenant qu’on a tous exposé nos arguments, merci d’arborer un esprit un peu plus ouvert et de faire l’expérience par toi-même avant d’affirmer qu’on ne sait pas de quoi en parle et que tu détiens la vérité absolue. J’ai fait une erreur scientifique, l’ait admise et retirée, j’attends de toi le même esprit critique.

    Je reconnais cependant que si on n’aime pas le rouge, et qu’on a en horreur les tons de couleurs obtenus avec redshift, on peut légitimement passer son chemin sans chercher plus loin, tant qu’on ne rencontre pas de gros problème :)

  17. | #17

    Pour mettre tout le monde d’accord il y a une explication scientifique : l’Effet Purkinje.

    L’effet Purkinje (du nom de son découvreur : Jan Evangelista Purkinje) désigne le fait que, chez l’être humain, la vision des couleurs dépend de la luminosité : à forte luminosité, ce sont les couleurs rouges que l’œil distingue le mieux mais lorsque l’illumination diminue, ce sont les couleurs plus bleues qui sont le mieux perçues.

    Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Effet_Purkinje

    Et plus précisément, sur la couleur rouge, voici une traduction grossière de WikiPédia English :

    L’insensibilité des batonnets aux lumières à grandes longueurs d’ondes explique l’utilisation des lumières rouges dans certaines circonstances, par exemple dans les salles de pilotage des sous-marins, laboratoires de recherche ou l’observation astronomique à l’oeil nu.

    Durant des conditions où on souhaite avoir à la fois les systèmes photopique (NDT: basés sur les cônes) et scotopique (NDT: basés sur les batonnets), la lumière rouge est une bonne solution. Les sous-marins doivent être faiblement éclairés pour préserver la vision nocturne des membres d’équipage, mais la salle de contrôle doit tout de même être éclairée pour leur permettre de lire les instruments. En utilisant des lumières rouges ou en portant des lunettes rouges, les cônes peuvent recevoir assez de lumière pour la vision photopique (nécessaire à la lecture par exemple). Et puisque les batonnets ne sont pas sensibles à la lumière rouge de grande longueur d’onde, ils ne saturent pas et la vision nocturne de l’équipage n’est pas altérée si, par exemple, ils doivent utiliser le périscope de nuit.

    Source : http://en.wikipedia.org/wiki/Purkinje_effect

    Donc OUI, le rouge est plus reposant pour les yeux. Et en plus il permet de faire fonctionner les batonnets pour mieux voir le reste de la pièce.

  18. | #18

    Merci beaucoup ! Par contre obligé d’installer le .deb vu que add-apt-repository ne veut pas récupérer les clefs…

  19. corwin
    | #19

    merci beaucoup

    de mon coté je trouve la différence tres sensible
    tres reposant pour les yeux dans une piece sombre, mais pas seulement
    je le laisse activé en permanence

  20. L!nuTux
    | #20

    Tellement reposant O_O !
    Vraiment hallucinant lors de la première utilisation.

    Merci Geekfault 😀

  1. | #1
  2. | #2
  3. | #3
  4. | #4
  5. | #5
  6. | #6