14/12/2009

Facebook s’apprêterait à lancer son serveur XMPP

Facebook-XMPPLe 14 mai 2008, un développeur Facebook annonçait qu’ils travaillaient sur un serveur XMPP (Jabber) compatible avec son système de chat, permettant ainsi à tout le monde d’utiliser un client de messagerie instantannée classique pour chatter sur Facebook.

Depuis cette annonce, nous n’avions plus de nouvelles. Mais au début du mois dernier ProcessOne annonçait avoir découvert un serveur XMPP hébergé sur chat.facebook.com !

Attention : Cet article est sujet aux trolls sur l’utilité des réseaux sociaux 😀

Une vieille idée

Facebook a lancé son système de chat le 7 avril 2008, via son interface web. Dès le début on s’est vite rendus compte qu’elle n’était pas très stable et nous obligeait à garder l’onglet Facebook ouvert en permanence.

Et le 14 mai, un développeur annonce qu‘ils développent activement une interface XMPP compatible avec ce chat. Pourtant, depuis ce post, on n’en a plus entendu parler (malgré les nombreux groupes, wish reports et lettres ouvertes le réclamant).

Mais une très bonne idée

Facebook-ChatDès le lancement du chat Facebook, celui-ci a rencontré un grand succès. Après tout, quel est l’intérêt d’un IM si ce n’est de parler avec ses amis? Et Facebook connait, à priori, une grande partie de ceux-ci. J’ai personnellement remarqué que la plupart de mes contacts avaient délaissé MSN pour n’utiliser plus que ce chat Facebook.

Mais évidemment on se heurte vite aux limites des web-apps : lenteurs, instabilités, utilisation d’un navigateur, absence de notifications et encore instabilités! Je suppose que c’est ce qui a motivé les développeurs à utiliser un vrai protocole de messagerie instantannée.

Le XMPP

Le serveur de chat de Facebook découvert par ProcessOne a été déployé sur chat.facebook.com (port 5222, port standard serveur-client pour Jabber) et répond aux requêtes de type XMPP!

Nous ne pouvons que saluer le choix de Facebook pour ce protocole libre et déjà supporté par une multitude de clients de messagerie instantannée, aussi bien desktops que mobiles!

Le XMPP n’a malheureusement jamais connu le succès escompté, loin derrière Yahoo! Messenger et Microsoft Live Messenger aux protocoles propriétaires mal implémentés dans nos logiciels libres. Facebook va peut-être redorer un peu le blason de ce protocole délaissé en lui apportant ses 350 millions d’utilisateurs.

On regrettera tout de même que, selon les scans de ports, Facebook n’a pas activé le server-to-server qui aurait permis aux utilisateurs du chat Facebook de communiquer avec des utilisateurs de réseaux Jabber concurrents et vice-versa.

À quand le déploiement public?

Même si le serveur de type ejabberd modifié répond aux requêtes de connexion, il répond toujours par la négative. Facebook n’a pas encore fait d’annonce publique, sans doute parce que le service est actuellement en phase de tests.

Facebook-AdsL’existence de ce serveur est encourageante, mais on est en droit de se demander si les administrateurs de Facebook valideront sa mise en service puisqu’ils n’ont, à priori, aucun moyen de le monétiser

Non classé
  1. Grunt
    | #1

    “On regrettera tout de même que, selon les scans de ports, Facebook n’a pas activé le server-to-server qui aurait permis aux utilisateurs du chat Facebook de communiquer avec des utilisateurs de réseaux Jabber concurrents et vice-versa.”

    Ouais, donc ça n’a aucun intérêt de savoir qu’ils vont utiliser XMPP: Facebook restera un trou noir, duquel aucune information ne sort si on n’est pas dedans. Ils pourraient faire du XMPP over IPv6 over ping que ça ne changera pas la face du monde.

  2. | #2

    @Grunt : Même si le Server-to-Server n’est pas actif, le protocole de Server-to-Client est bien du XMPP, ce qui le rend accessible avec n’importe quel client ayant implémenté ce protocole libre!

    C’est bien là tout l’intérêt du XMPP dans cette situation, surtout lorsqu’on voit comment les dévelopeurs s’arrachent les cheveux à implémenter, par exemple, le protocole de Windows Live Messenger.

  3. Grunt
    | #3

    @Tito:
    Oui mais la principale différence entre XMPP et les autres protocoles d’IM, c’est le Server-to-Server. C’est la liberté de choix de son service.
    Si tu vires ça, il ne reste que la question de savoir comment des développeurs bénévoles vont permettre à des utilisateurs captifs de Facebook de communiquer avec les autres prisonniers, et ça.. bof, quoi. Facebook reste du coup bien moins libre que s’il utilisait un protocole propriétaire mais ouvert à d’autres services (ça existe?).

  4. | #4

    Faudrait réimplémenter Facebook tout entier par dessus XMPP.

  5. | #5

    C’est sûr qu’on pourrait imaginer un accès à tout Facebook via un protocole XMPP mais cela obligerait en fait à avoir des applications desktop dédiées à cela… Ce qui existe déjà 😉

    A nouveau l’intérêt du XMPP serait la facilité d’implémentation et d’interopérabilité… Mais Facebook propose déjà une API très complète aux développeurs.

    Un peu de littérature : 20 Facebook desktop apps to try.

  1. | #1